QUESTIONS:
Vous dites que l’ouvrage de référence en français est la Bible Louis Segond car l’on ne retrouve aucun commentaire d’hommes. Donc personnellement je lis cette bible assez régulèrement et je voudrais savoir ce que vous pensez du fait que Louis Segond était un protestant et que cette Bible est un ouvrage qu’utilise l’église Protestante en français. Il faut dire que lorsque j’ai appris cela, j’étais confus car vous ne vous identifiez comme appartenant à aucune religion, marchant simplement comme la Bible le déclare. Est-il vrai que dans le fond toutes les Bibles se ressemblent beaucoup si l’on exclut tous les commentaires d’hommes et que l’utilisation de cette Bible n’est pas mauvaise car elle représente tout de même la parole de Dieu?


RÉPONSE :
« Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et cela n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n'est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs oeuvres. » 2 CORINTHIENS 11: 13 - 15.

En lisant ces trois versets, nous nous apercevons que quiconque se déguise en apôtre de Christ aura une fin selon ses oeuvres. Alors, comment pouvons-nous savoir si l’oeuvre d’une personne qui se dit apôtre de Christ, un protestant par exemple, est selon la volonté de Dieu ou de Satan?

« Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons? Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. C'est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.

Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité. » MATTHIEU 7: 16 - 23.

En réponse à votre question, la doctrine de la religion protestante endosse l’idée qu’il soit impossible à un homme ou à une femme d’arrêter entièrement de pécher. Voilà l’oeuvre de toutes les religions sans exception. Avec une oeuvre semblable, il n’est pas étonnant que les fidèles de ces religions n’aient pas encore arrêté de commettre l’iniquité. Or, vous venez de lire un extrait de l’Évangile selon Matthieu qui démontre que Jésus rejettera ceux qui commettent l’iniquité. Nous pouvons donc avoir la preuve flagrante qu’une personne se déguise en apôtre de Christ en vérifiant ses oeuvres et ses fruits. Ses oeuvres enseigneront toujours qu’il est impossible d’arrêter entièrement de pécher pendant notre séjour sur la terre et ses fruits produiront toujours le péché et la mort spirituelle.

Pour ce qui est de Louis Segond, il était un homme qui connaissaient suffisamment les langues hébreu et grec qui avaient été utilisées pour écrire l’Ancien et le Nouveau Testament pour produire une traduction en français. En 1879, dans son avant-propos du traducteur il mentionne « … il existe déjà une excellente traduction du Vatican, —auquelle manquent malheureusement les Épîtres à Timothée, à Tite, à Philémon, la fin de celle aux Hébreux, et l’Apocalypse,— ». C’est grâce à la traduction de Louis Segond qui s’est rapidement répandue à travers le monde que le Vatican s’est vu dans l’obligation de rétablir ces textes manquants dans sa liste des Livres Saints mentionnée dans le « Catéchisme de l’Église Catholique » Par contre, cette liste appelée « Canon » contient également des Livres qui ne sont pas inclus dans la version traduite par Louis Segond. L’Église Catholique a ajouté dans son Ancien Testament les Livres Tobie, Judith, les deux livres des Maccabées, la Sagesse, l’Ecclésiastique et Baruch. Comme vous le constatez, nous vous avons cité un exemple concret parmi plusieurs autres possibles pour vous prouver qu’il est faux de dire que toutes les Bibles se ressemblent beaucoup, et ce, même en excluant tous les commentaires d’hommes. De plus, il est à noter que ce que le monde religieux appelle la version Segond n’est plus nécessairement la version originale de Louis Segond lui-même. En fait, nous pouvons lire dans « Histoire illustrée, Les Bibles en Français du moyen âge à nos jours » que certaines sociétés bibliques ont décidé de réviser la version originale de Louis Segond tout en conservant le nom de Segond à cause de « … l’attachement qui lui portent de très nombreux lecteurs … ». En d’autres mots, ils ont baptisés leur nouvelle version de Bible la version Segond parce que cela était une stratégie de marketing intéressante. Si la « Bible à la Colombe » était vraiment une version de Louis Segond, elle contiendrait son texte intégral sans modification. À ce jour, nos recherches ont démontré que les versions Louis Segond 1910 ou antérieures seraient soit la version originale soit une version modifiée de façon acceptable à conserver le message de la sainteté. Ne vous y trompez pas, si le couvert et/ou l’intérieur du Livre Saint sont garnis d’un logo ayant la forme d’une colombe, vous ne détenez pas la version originale du traducteur Louis Segond, mais plutôt une bible révisée selon la volonté d’hommes religieux. De plus, l’usage de l’image de la colombe pour suggérer l’Esprit Saint est une abomination à l’Éternel comme vous le lisez dans Exode 20: 4 qui défends de se faire une « … représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, … » Si nous revenons à ce que notre traducteur préféré Louis Segond avait à dire dans son avant-propos, citons: « Il est généralement admis que les plus anciens manuscrits sont ceux qui offrent le plus de garanties, les altérations se multipliant dans les copies de siècle en siècle. » Or, les versions de Bible se sont multipliées de façon dramatique depuis l’avènement de l’ordinateur. Ce n’est pas rare qu’une église modifie les textes de toutes sortes de manières à plaire à leur chair. Louis Segond nous dit encore: « … nous ne voudrions pas cependant qu’on en vînt jusqu’à l’indifférence ou au blâme en face de légitimes efforts pour se rapprocher le plus possible de la pureté primitive du texte sacré. Tout chrétien, au contraire, doit les suivre avec intérêt, et s’en réjouir. » C’est une joie pour nous d’utiliser une version de Bible qui a été fait avec de telles intentions et nous ne nous laissons pas plonger dans l’indifférence d’utiliser une version quelconque. D’autre part, si l’Église Protestante utilise réellement la Bible Louis Segond version originale 1910 ou antérieure, cela sera utile à chaque fidèle qui cherche sincèrement la face de Dieu, car elle n’est pas remplie de subtilités qui laissent place à des interprétations qui plaisent à la chair.

En effet, les ouvriers trompeurs déguisés en apôtres de Christ sont toujours à la recherche de quelque chose qui puisse satisfaire les passions et les désirs de la chair. Malgré que plusieurs fidèles Protestants ont commencé, et même pour plusieurs continuent, à utiliser la version de Louis Segond, cela ne leur a pas été utile pour arriver à la perfection de la sainteté que la sanctification apporte car ils se sont égarés de plus en plus de l’amour de la vérité. En fait, ils sont une sorte de chrétiens parmi tant d’autres qui courent après des enseignements ou encore après des docteurs de la parole qui vont les satisfaire ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, selon leurs propres désirs,

« … prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant. Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. » 2 TIMOTHÉE 4: 2 - 4.

Vous devez être conscient que se convertir n’est pas du tout agréable pour la chair. Ce n’est que spirituellement que l’on peut ressentir de la joie à se convertir. C’est là le problème, ou si vous préférez la pierre d’achoppement, qui existe dans les églises voisines qui utilisent des Bibles qui ressemblent à la nôtre. Rappelez-vous que depuis quelques décennies, ce sont les églises souillées qui ont toujours été celles qui devenaient l’auteur de nouvelles versions de Bibles, car elles ne cherchent pas à se rapprocher de la pureté de la parole de Dieu. Et vous, désirez-vous vous rapprocher de la pureté de la parole de Dieu?

Le Pasteur Claude A. Gagnon