title
« ALLONS-Y ET BRÛLONS ! »


QUI PEUT INTERPRÉTER CE MESSAGE ?


« Le roi cria avec force qu'on fît venir les astrologues, les Chaldéens et les devins; et le roi prit la parole et dit aux sages de Babylone: Quiconque lira cette écriture et m'en donnera l'explication sera revêtu de pourpre, portera un collier d'or à son cou, et aura la troisième place dans le gouvernement du royaume. Tous les sages du roi entrèrent; mais ils ne purent pas lire l'écriture et en donner au roi l'explication. » DANIEL 5: 7 - 8.

Dans l’Uganda, pendant que ceux sont encore vivants trient à travers le dégât honteux causé par le suicide collectif et les meurtres multiples, les réponses qu’ils cherchent pourraient ne jamais arriver à satisfaire leur compréhension d’une telle affaire atroce. Trouvé parmi les débris, il y avait un court message gribouillé sur un tableau noir qui ne fait qu’ajouter au mystère de cette mutilation. Regardons de plus près ce que ce message veut réellement dire…

CONSÉQUENCES DE LA TRAGÉDIE

C’est seulement maintenant qu’il est devenu plutôt évident pour tout le monde et facile de s’apercevoir de la tromperie diabolique qui s’est produite récemment dans l’Uganda, mais comme nous en venons à porter notre attention et à délibérer sur les faits accomplis, plus de neuf cents personnes, dont plusieurs étaient des enfants, sont couchés dans des tombeaux non identifiés, leur corps carbonisés au point qu’il soit impossible de les reconnaître. Quand des fidèles deviennent des victimes, les survivants cherchent des réponses pour apaiser le choc déchirant, pendant que nous chancelons dans l’incrédulité d’une réalité qui est impossible à accepter. On en parle comme l’une des atrocités des temps modernes ayant un lien avec une secte la plus meurtrière et la plus tragique. Cette tragédie n’a pas pris fin au moment où le décompte de la multitude des morts a pris fin puisqu’une fois de plus la Chrétienneté subira un coup majeur. Jour après jour, pendant que les médias continuent à exposer ces faits au public en général, que ce soit de façon intentionnelle ou (par ignorance) non intentionnelle, l’étiquette placée sur cet épouvantable suicide collectif et multiple combiné avec plusieurs meurtres orchestrés pour quelque raison que ce soit a porté plus souvent qu’autrement le terme Chrétien juste à côté ou dans le même paragraphe! Malgré qu’il n’y ait rien de Chrétien à propos de ce qui est arrivé à ce groupe de personnes dans l’Uganda, il y a plus que ce qui peut frapper de façon stridente l’oeil du simple malgré le message brut qu’ils nous ont eux-mêmes laisser à réfléchir.

LA MÈRE SECTE, L’ÉGLISE DU VATICAN

D’une façon ou d’une autre, ce groupe de personnes voulait que le monde croit qu’ils étaient des Chrétiens! Connu sous le nom de Mouvement pour le Rétablissement des dix commandements, leur malveillante chef a fait une mascarade pour se faire passer pour une apôtre apparemment divinement inspirée par des visions qui avaient été dictées par la Vierge Marie et proclamait une fin prophétique du monde de l’Apocalypse. À mesure que ce présumé et supposé mouvement religieux a prospéré, il est devenu populaire parmi des Catholiques Romains déficients au point où il a même eu le plaisir d’exploiter l’assistance d’anciens prêtres Catholiques Romains! Cette maîtresse qui est un charlatan tournée en meurtrière de la masse a été capable d’ébranbler et de manipuler des centaines de personnes (incluant leurs enfants) dupant les foules pendant que peu de personnes questionnait son autorité ou ses objectifs. Qu’est-ce qui a attiré ces personnes à suivre une chamane spirituelle obsédée jusqu’à en mourir va demeurer à toujours un mystère. Mais quand vient le temps de suivre une religion, le monde est plein de fidèles. Comme le destin de cette secte arrivait à sa violente fin, la plus grande mère des meurtriers de masses (l’Église du Vatican) , faisant circuler à travers le monde un message d’excuses se justifiant elle-même, a réussi une fois de plus à échapper à la responsabilité du Catholicisme égaré. Pendant qu’une explication viable pourrait dépasser notre entendement et nous échapper, pour une cause probable nous pouvons nous tourner vers le Vatican qui personnifie la déception de la masse et de la façade pompeuse de la mutilation et de la malice religieuses.

NÉCESSITÉ D’UNE DIÈTE SAINE

Sans la Bible, je ne serais jamais capable de vérifier la validitié de ceux que j’appelle mes guides. Sans la Bible, je serais le fidèle de n’importe quel vent de doctrine qui soufflerait sur moi. Dans notre monde d’aujourd’hui du “fast food” de la religion, nous sommes devenus trop dépendants de ceux qui nous servent, et trop naïfs pour lire les ingrédients. Notre diète malsaine pour l’âme est à nous tuer avec une philosophie allégée de bonne vie dans le but de recevoir le bon de Dieu. Nous pouvons nous préambuler hors de l’église avec rien de plus qu’un apéritif de sympathie excusant la condition humaine du péché, et continuer à ne pas tenir compte des principes d’un standard de vie sainte, pendant que nous sommes supportés et endossés par le prédicateur et son église.

UN DUR COUP POUR LA CHRÉTIENNETÉ

En résumé, comment est-ce que la Chrétienneté a souffert? Les mots “culte”, “secte” et “fin du monde” quand ils sont tristement réunis avec le mot “Chrétien”, dégradent, démoralisent et détruisent complètement la réputation et l’intégrité de leur vraie signification. Cependant, cette secte meurtrière, ainsi qu’une multitude de noms et de comparaisons mentionnés d’un communiqué de presse à un autre, semble porter le mot Chrétien en quelque part dans sa description! Être comme Christ, de suivre les enseignements de Jésus-Christ, et de manisfester les qualités de son Esprit, ne peut pas être relié même de loin à cette démonstration de pouvoir satanique intimidant. Pendant qu’on se contente à dire que cela ne nous arrivera jamais, nous suivons discrètement les pratiques de nos croyances religieuses, incontestablement pieux et remplis de respect pour quoi que ce soit qui sort de la chaire, qui est prêché sur les ondes, ou même affiché sur l’Internet. Comme des brebis que l’on mènent à la boucherie, ces personnes de l’Uganda ont pratiqué leur religion jusqu’à leur violent décès: baptisés au gas, enflammés, et poussant leur dernier souffle pendant qu’ils étaient engloutis dans les flammes. Quand nous suivons nos prédicateurs du dimanche matin, nous défendons notre foi en mettant nos yeux sur nos guides. Mais où est-ce que cela nous mène? Où est-ce qu’ils nous mènent? En tant que fidèles, nous finirons un jour comme des victimes? Quand l’aveugle guide l’aveugle, ne tombent-ils pas tous deux dans la fosse? Matthieu 15: 14 / Luc 6: 39. Pour la majorité des personnes de ce monde, qu’importe ce que leurs croyances peuvent être, ils vont un jour se réveiller à l’odeur de la fumée et à la sensation de la brûlure du feu et du soufre d’une autre sorte, et ce sera trop tard pour eux également!

L’INTERPRÉTATION DU MESSAGE « ALLONS-Y ET BRÛLONS! »

Cette écriture aperçue sur le mur, cette fois-ci gribouillée avec des mains humaines, contient un message qui apporte plus de vérité que ce que les gens s’imaginent. Malgré qu’ils ne pourraient pas être une réponse suffisante pour justifier la destruction humaine d’une telle ampleur, ces mots d’une horreur inexplicable sont remplis d’un gros paquet de vérité. Empoisonnés par un manque de moralité biblique en plus de l’impiété qui fait ses ravages dans ce monde, le message du comportement immoral de l’humanité, même s’il n’est pas manifestement inscrit sur aucun mur, porte également le message similaire de « Allons-y et brûlons ». Ces personnes ne se sont pas échappées de leur agonie qu’elles se sont elles-mêmes infligées, prises dans le piège des flammes à l’intérieur d’une église barricadée où il n’y avait pas d’échappatoire possible. La souffrance n’a pas pris fin après que leurs corps ont été consumés par les brasiers brûlants d’une destruction organisée par des hommes. Bien à leur désarroi, ils n’auront jamais de soulagement. L’enfer est réel, et c’est la destination éventuelle de ceux qui sont devenus des victimes entre les mains de la religion, et, pareillement à ceux qui se sont laissés entraîner dans cette affaire d’horreurs d’une secte satanique, il n’y aura pas d’échappatoire.

Lincoln C. Gagnon
article écrit en anglais pour www.WWCJ.com,
traduit et adapté en français par www.BAJC.com.