title
LES ENFANTS DE LUMIÈRE

« Loin de moi aussi de pécher contre l'Éternel, de cesser de prier pour vous! Je vous enseignerai le bon et le droit chemin. Craignez seulement l'Éternel, et servez-le fidèlement de tout votre coeur; car voyez quelle puissance il déploie parmi vous. » 1 SAMUEL 12: 23 - 24.

Peut-être que nous ne pouvons pas blâmer les enfants de ce monde qui ont négligé de connaître Dieu, ou de considérer les voies de Dieu, mais Dieu interdit aux enfants de lumière de faire partie de la même catégorie. Dans un monde qui a été frappé d’une multitude d’activités, il est devenu facile pour ceux qui n’ont pas la pensée dirigée vers Dieu de tomber dans une routine déchaînée excessive qui relèguent la Parole de Dieu au dernier rang. Bien sûr, il a y aussi ceux qui ne font pas de place du tout à la Parole de Dieu dans leur vie. Comme vous l’avez lu dans 1 Samuel chapitre 12, il est facile de convoiter les choses de ce monde ce qui poussera les enfants de Dieu à pécher; si ils gardent leurs yeux sur les choses mondaines plutôt que sur le royaume de Dieu. « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. » MATHIEU 6: 33. Conséquemment, si nous recherchons le royaume de Dieu, nos yeux seront dirigés vers « d'où me viendra le secours? » PSAUMES 121: 1, plutôt que d’être sur les choses qui mènent à la destruction.

« AUX FRONTIÈRES DU RÉEL »

On dirait que l’incertitude associée avec le nouveau millénaire a créé un certain attrait irrésistible, emprisonnant ainsi le monde dans une affinitié contrôlante avec le côté sombre des choses de la vie. Des chroniques sur l’inconnu, s’aventurant « Au-delà du réel », autant que les pouvoirs magiques et inexplicables, sont tous devenus très populaires parmi les choses recherchées de la culture populaire, que ce soit sur les écrans de télévision ou de cinéma, ou sur la liste des best-sellers de la fiction contemporaine. De Harry Potter à l’émission « Aux frontières du réel » pendant que nous acceuillons et que nous nourrissons ces idées conçues par l’homme, il semble que nous acceptons volontiers de fantasmer sur les enchanteurs utilisant ses pouvoirs magiques, sur des formes étrangères de vie de « Star Trek » à « La porte des étoiles », ou même sur la sorcière bien-aimée. Pendant que nous cherchons la vérité “là-bas” notre regard semble se fixer sur les étoiles et les planètes, plutôt que de le prolonger jusqu’au trône de l’univers appartenant à Dieu!

« QU’EST-CE QUE LA VÉRITÉ? »

Ces paroles sont les dernières que Pilate a dites à Jésus avant qu’Il ne soit fouetté. Ainsi, Pilate ne pouvait pas voir la Vérité alors qu’elle se tenait debout devant lui! Que voyez-vous lorsque vous regardez les étoiles? Peut-être la magnitude absolue de l’univers qui dépasse l’exclusivité de n’importe quelle idée centrée sur soi-même qui pourrait suggérer que l’on est seul. La science prétend qu’il y a des milliards et des milliards d’étoiles; c’est la raison pour laquelle la majorité des gens considère ces statistiques comme une preuve écrasante que d’autres formes vivantes se sont développées au point d’exister sur une quelconque autre planète apte à les garder en vie. La science (est-elle vraiment basée sur les “faits”) combinée avec la fiction, a, à travers les années, réchauffé notre climat intellectuel avec un sujet sous-jacent que nous ne sommes pas seuls.

Pour arriver à croire à cela, vous devez être d’accord qu’une vie intelligente s’est développée à partir d’algues bleues provenant du fond des cours d’eau, que la formation de la lune est un accident insolite causé par un impact énorme sur la Terre, accompagné de calculs tel qu’il a fallu 2 milliards d’années pour générer juste assez d’oxygène pour supporter la vie animale sur cette planète. Alors, d’où est-ce que tout cela sort? Est-ce que les faits génèrent la fiction? Ou dans ce cas-ci, peut-être que c’est le contraire! Dans les deux cas, Dieu a subtilement été éliminé du portrait pendant que l’étude de l’évolution continue à se développer.

Pendant que nous continuons à négliger les nations pauvres et mourantes de cette planète-ci qui est habitée, nous dépensons des milliards de dollars pour explorer d’autres planètes pour une réponse qui va satisfaire notre curiosité innée de ce qui apparemment est devenu une recherche incurable pour des voisins, autant que pour étendre les limites de notre lieu d’habitation. Au lieu de réinvestir dans la planète où nous habitons maintenant et de la rendre une meilleure place pour les générations à venir, l’exploration de l’espace est devenue une dépense à gros budget. Au début, il y avait la course pour être le premier pays à envoyer un homme dans l’espace et à en revenir. Une fois accomplie, la course est devenue celle à être le premier à atterir sur la lune. Tout cela pour la fièreté d’une nation, mais à quel prix? Peut-être si cela était une simple perte de temps et d’argent, nous n’aurions pas grand chose à regretter. Mais au prix de la vérité, ce qui était un jour une foi en Dieu pratiquement palpable, la foi du monde a maintenant changé pour croire l’hypôthèse de petits hommes verts et d’une amibe unicellulaire pour de lointains parents.

En 1977, pendant que j’écrivais un examen de Science de neuvième année, on a demandé aux étudiants à quelle période dans le temps est-ce que l’homme moderne s’est développé. J’ai perdu des points pour ma réponse qui était: “Quand Dieu a créé Adam et Ève.” J’ai argumenter sur cette question, en disant qu’avant l’examen et pendant les heures de classe, on nous a présenté trois théories; l’hypothèse du big bang, la théorie de l’évolution des espèces selon Darwin, et la théorie créationniste. Pourquoi est-ce que ma théorie était plus mauvaise que les autres? Comment pouvait-on affirmer que la théorie de mon enseignant était correcte? Le professeur (qui avouait ouvertement être un athé) a gentiment répondu que ma réponse n’était pas celle qu’il recherchait! Le “x” est demeuré sur ma feuille d’examen, ma réponse était incorrecte, et le sujet de controverse a vite été fermé. Peut-être que lorsque la simplicité de la vérité n’est pas la réponse que nous recherchons, nous avons tendance à chercher ailleurs ou même à fabriquer la réponse afin de satisfaire nos propres pensées. L’apôtre Paul a écrit dans Philippiens 2: 5: « Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ, ». Considérant l’expérience que j’ai vécue en neuvième année, le “X” utilisé dans le nom de la télésérie très populaire “The X-Files” doit sûrement vouloir dire que c’est incorrect; si la vérité existe vraiment là-bas, et bien elle ne peut pas être là où elle devrait être, c’est-à-dire en nous.

« Il a fait que tous les hommes, sortis d'un seul sang, habitassent sur toute la surface de la terre, ayant déterminé la durée des temps et les bornes de leur demeure; » Actes 17: 26. La parole de Dieu est très clair en ce qui concerne qui nous sommes et d’où nous venons, autant que où se limite notre habitation, mais il semble qu’Il ait permis à notre imagination de passer par toute la gamme de l’infinité!


Lincoln C. Gagnon

article écrit en anglais pour www.WWCJ.com,
traduit et adapté en français par www.BAJC.com.